Crise du couple

La crise du couple persistante révèle sa difficulté, alors que les divergences de vue entre conjoints sont normales et voulues.

Se mettre en couple est une démarche engageante de se compléter mutuellement.

Ceci sous-tend de s’accepter et de se respecter dans ses différences.

En effet, chaque être est un monde à part, avec ses propres sensations et points de vue.

Se mettre en couple est une volonté des conjoints de se compléter dans ET par leurs divergences.

Sans ces différences, les conjoints ne peuvent se compléter.

L’acceptation de leurs différences est réputée tacite.

Contrairement aux croyances de plusieurs d’entre nous, transcender cette acceptation demande aux conjoints de communiquer et de partager sur leurs ressentis.

L’absence de partage sur leur ressentis change la nature des liens de couple en associés.

Cela se traduit par le refus d’acceptation de l’autre dans ce qu’il représente et induit des frustrations entre conjoints.

L’acceptation de ce partage instaure la confiance et tisse les liens du couple.

La réussite du couple tient en majorité à sa capacité d’acceptation mutuelle.

De cette acceptation découle son harmonie.

Toutefois, une bonne communication reste indispensable pour véhiculer ce partage.

A l’inverse, l’absence de partage sur les ressentis est source de blocage dans la communication.

En effet, la peur de dévoiler leurs ressentis fait parfois prendre un mode de communication parallèle.

Ses multiples formes vont depuis le mutisme jusqu’à la colère en passant par le dédain.

À défaut d’avoir gagné en confiance et à partager sur leurs ressentis, la communication dans le couple se confronte aux difficultés. 

En l’absence de climat de confiance, le partage des ressentis ne peut pas se développer.

Auquel cas, la crise ne désenfle pas, voire s’empire.

Or, la crise du couple se caractérise à minima par la présence d’un conflit persistant.

Soit que les conjoints se dépassent et apprennent à partager sur leurs ressentis, soit que la crise va en se frayant son chemin. 

La pérennité du couple se reflète par son mode de communication.

Les conjoints doivent s’interroger pour identifier la source de leur mal-être.
En parler permet d’accéder aux solutions.

QUELQUES ERREURS TYPES :

    • La solidité d’un couple se mesure entre autres par sa capacité à surmonter ensemble et dans la durée leurs épreuves.
      La bonne entente en l’absence d’épreuves ne garantit pas sa solidité.
    • Alors que le conflit persistant alerte sur une réelle difficulté, la vigilance est de mise de ne pas dissimuler les sujets de tension en achetant la paix sociale par des cadeaux et concessions.
      C’est ici plus que jamais qu’il faut trouver la force de se dépasser et de partager sur ce qui ne va pas. 

Se pose alors la question :

Comment résoudre ce qui oppose alors que la communication est mise à mal ?
Comment espérer construire les liens du couple alors que les parties ne trouvent pas la force de partager ?

D’ailleurs, même en présence d’un amour sincère, une communication fluide reste essentielle à la vie du couple.

C’est par elle que s’évacuent les points de frictions et que sont surmontés les obstacles !

Mais alors, si le partage des ressentis est capital à la construction du couple et que l’obstacle reste infranchissable, comment faire ?

Effectivement, dans le tumulte émotionnel et dans le repli de soi, faire fi de ses peurs et se jeter à l’eau reste difficile.

Un bon début consiste à faire régner au sein du couple la confiance et la bonne humeur.

Cependant, lorsque cela reste difficile, il existe des solutions alternatives pour amorcer la communication et sortir de la crise : Se faire aider par un professionnel de la crise du couple en fait partie.

Le cadre sécurisé offre aux parties les conditions propices à calmer les esprits, à libérer la parole et à favoriser l’écoute mutuelle.

Armé de sa bienveillance, votre coach et médiateur familial supervise vos échanges orientés vers la solution.

Il contribue à vous interroger sur le sens de votre relation et sur ce qui l’oppose.

L’appaisement de la crise contribue à la thérapie du couple :

Elle facilite le rapprochement pour recréer sa liaison dans l’entente.